Les canards du mercredi

15 novembre 2017 : Je m’apprête à passer une après-midi quelque peu ennuyeuse. Outre quelques obligations qui devraient être vite expédiées, je ne sais trop quoi faire. Quelques courses, quelques colis à envoyer, un autre à récupérer, nourrir le chat de ma belle-mère et rentrer pour 18h30. Mais une info de la plus haute importance vient tout bouleverser… Un canard rare vient d’être signaler dans le coin. Les courses et colis peuvent bien attendre un jour ou deux, le canard pas sûr.

Dans le coin oui, mais où ? Je ne connais pas ce spot ! Un petit tour sur Google maps et une photo pour immortaliser la fin du parcours. Oui, je fais partie de la horde de primates sans 3G ni GPS. Pas une minute à perdre, le site m’en indique 59 jusqu’à ma destination par condition de circulations normales… mais qu’est-ce que la normalité ? Selon quels critères peut-on juger de ce qui est normal ou pas ? Un embouteillage à une heure de pointe est normal mais n’entre pas dans ces « conditions de circulation normale ». Il en va de même pour la beauté, la rareté et tant d’autres concepts. A l’exception de quelques ornitho extrémistes fanatiques pour qui tous les oiseaux sont magnifiques, des critères subjectifs et indépendants de notre volonté régissent nos impressions. Ces critères fluctuent également selon les époques, les cultures, le vécu, l’éducation… Quant à la rareté, il est aussi nécessaire de placer un contexte : un oiseau classé NT (Quasi menacé) par l’IUCN peut, en revanche être rare en France. C’est le cas de notre anatidé du jour. En effet le Fuligule nyroca, puisque c’est de lui dont il s’agit, connait un effectif de presque 50 000 individus lors la saison hivernale au Bangladesh, 30 000 en Mongolie et 21 000 au Turkménistan, mais la France fait partie de sa limite occidentale de répartition hivernale et l’espèce n’y est présente que par quelques individus dispersés aléatoirement sur tout le territoire.

C’est parti ! Le matos est prêt, je m’embarque dans une nouvelle odyssée… et la chance n’est vraisemblablement pas de mon coté. A peine ai-je rejoint l’avenue principale du village que je me retrouve coincé derrière un camion. Le temps est compté. Débarrassé de ce premier obstacle, me voilà au ralenti derrière une auto-école… impossibilité de doubler, je prends mon mal en patience et un rond-point vient me sauver ! Mais les embuches ne sont pas terminées, loin de là, et une dizaine de kilomètres plus loin, des embouteillages semblaient m’attendre. Ca dure, ça dure… c’est long… je relativise… ces gens sont dans les bouchons en allant travailler, moi pour mon plaisir… enfin pas sur le moment ! Et puis la liberté ! Je roule tout droit, toujours tout droit ! Rien ne m’arrête, je vole ! Je passe la voie ferrée, contourne le dernier rond-point, franchis le canal, tourne sur la droite, avance sur ce qui n’est désormais plus qu’un chemin de gravier. Petit comparatif express avec la photo prise précédemment… je suis sur la bonne voie ! Je repasse le canal dans l’autre sens et… stupeur ! Une barrière ! Je ne fais pas partie de ceux qui outrepassent leurs droits et m’arrête. Nullement question de passer la barrière illégalement. Tant pis ! Pas de canard ce jour ! Je décide de faire demi-tour, d’essayer de rejoindre un éventuel autre étang et profiter du reste de ma journée tranquillement.

Je reviens sur mes pas. Canal, virage, re-canal, rond-point, voie ferrée, et roule vers la liberté dans l’autre sens ! Chacun voit la liberté où il veut ! Je me dis que je tournerai à gauche au prochain rond-point, d’après mon sens de l’orientation, je devrais me retrouver non loin d’un réseau d’étangs. Bien m’en a pris, à peine mon virage exécuté qu’un panneau « accès à l’étang » me souhaite la bienvenue, immédiatement suivi d’un beau Faisan de Colchide… je suis sur la bonne voie. Je me gare et commence l’exploration de ce lieu que je ne connais pas non plus. Fauvette pitchou, Bergeronnette grise, Pipit farlouse, le cortège de passereaux est intéressant et la liste s’allonge rapidement : rougegorge, rougequeue, cisticole, Serin cini, chardonneret, Mésange bleue, merle, Bruant des roseaux, troglodyte, Tarier pâtre ! Je ne regrette pas ce petit détour ! Et devant s’agitent à quelques mètres quelques limis : Bécasseaux minutes et variables !

DSC01349Bécasseaux minutes et Bécasseaux variables

Je longe l’étang, me survolent des vols de cormorans, Flamants roses, goélands, mouettes, aigrettes, et Sternes caugek. Je fais fuir involontairement un martin-pêcheur. Le soleil est encore bien présent, même si je sens que la luminosité commence à baisser doucement. Qu’en est-il des canards ? Pour le moment j’en vois plus des faux que des vrais… Je passe régulièrement à coté d’affûts de chasse desquels s’échappent des « coins coins » trop parfaits pour être naturels et devant lesquels flottent des anatidés factices. De là à dire que les chasseurs prennent leur plaisir avec des canards en plastique il n’y a qu’un pas ! En ce qui concerne les vrais, j’aperçois au loin un groupe de Tadornes de Belon.

Et puis je passe un petit canal et sur ma droite, un nouvel affût ! Mais outre les canards inanimés, il y a bel et bien quelques oiseaux de bec et de plumes ! Canards colverts, Canards siffleurs et Fuligules milouins ! Des oiseaux, mis à part les colverts, que je n’ai pas vraiment l’habitude d’observer, et encore moins avec cette proximité… je ne boude pas mon plaisir, prends quelques clichés et tourne les talons. J’aimerai rejoindre la voiture avant la nuit !

DSC01402Canard siffleur

DSC01412Fuligule milouin

J’explore et tente un retour par un autre chemin. Oui, j’aime l’aventure et j’ai le goût du risque ! J’aime vivre dangereusement ! Je tombe sur un réseau d’étangs… pas ou peu de canards ici, mais une population intéressante de Grèbes à cou noir et castagneux… des foulques et des poules d’eau complètent le tableau… ou presque… il y a un canard au milieu des Grèbes à cou noir ! Mais le contrejour et les herbes folles ne me laissent pas le loisir de l’identifier ! Serait-ce le Fuligule nyroca ? Aurai-je éviter l’obstacle de la barrière par un autre chemin et retrouver le site que je cherchais au début ? Je ne sais pas et il est trop tard pour se poser ce genre de questions. Mais sur le retour, tout en observant mes derniers oiseaux (bécassine, Chevalier culblanc et guignette, buse, crécerelle, perdrix, héron…) je cogite… mine de rien la liste de l’avifaune locale s’est bien épaissie !

Une fois chez moi, je vérifie la carte du lieu exploré… l’étang sur lequel j’ai vu le canard non-identifié et bel et bien celui où avait été vu celui que je cherchais ! Décision est prise d’y retourner demain !


16 novembre 2017 : L’itinéraire est plus court qu’hier. Je sais où je vais ! Sans détour, je parviens au fameux réseau d’étangs. Une fois sur place, je prends mon temps et agrémente la liste locale de quelques nouvelles espèces remarquables et remarquées ! Un Balbuzard pêcheur s’enfuit et part se cacher au loin ! Plus tard, ça sera le cas d’une Huppe fasciée… Oui, une huppe ! Au moins de novembre… il n’y a plus de saison ma p’tite dame ! Et finalement, le chemin débouche sur l’étang  que je cherchais… et effectivement, à la lueur du jour, le canard, qui est toujours là, dans un groupe d’une vingtaine de grèbes, est bien un Fuligule nyroca !

DSC01452Fuligule nyroca et Grèbe à cou noir

Objectif atteint ! Nouvelle coche ! Superbe observation ! Je me dis que ça valait la peine de peiner, qu’en fin de compte cette courte « aventure » reflète la vie ! On rencontre des obstacles, on revient sur nos pas, on repart, on se trompe, on persévère, et au final on atteint notre but. Rien n’est jamais acquis, il faut se donner les moyens de nos objectifs. C’était la pensée du jour…

Publicités

10 réflexions sur “Les canards du mercredi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s