Central Park Safari : The Ramble (2/2)

« Aussitôt trouvé, aussitôt caché ! Aussitôt aperçu, aussitôt disparu ! » tel aurait pu être le résumé de ma rencontre avec le Pic à ventre roux… mais je ne vais pas m’arrêter à cela. Je le perds à une intersection. Non pas que je n’ai pas vu là où il a tourné, mais il s’est enfuit de l’autre coté d’un grillage. Pic : 1 – Jérôme : 0 ! A y réfléchir un peu, peut-être est-ce voulu, peut-être qu’en reprenant le rôle de la mésange, il a également pris celui d’aiguilleur. Il voulait me porter jusqu’à cet endroit précis ! Mais pourquoi ? Je comprends vite, j’entends des oiseaux et vois des humains.

Des humains oui, mais jumelles autour du cou et appareil-photo à la main. Je m’approche. L’endroit est comparable à celui que je viens de quitter… les oiseaux fourmillent. Des distributeurs de toutes formes, de toutes contenances, de toutes matières allant de la bouteille en plastique au distributeur en bois, en passant par un bidon éventré, se balancent au bout de leur ficelle. Au sol, des graines recouvrent le manteau blanc et des oiseaux recouvrent cette veste de graines. Moineaux domestiques, Bruants à gorge blanches sont les principaux acteurs, ajoutons-y le nouveau coché Cardinal rouge et une discrète Sittelle à poitrine blanche et vous obtiendrez un casting de choix ! Mais je n’aime pas la facilité et ne veux pas de photos d’installations humaines, aussi je me décide à immortaliser les volatiles lorsqu’ils repèrent le lieu ou après avoir mangé, lorsqu’ils se décident à se poser sur une branche proche… en espérant qu’ils se décident… Arc en ciel de couleurs primaires : Geai bleu, Cardinal rouge… et Chardonneret jaune… mais pas jaune car en plumage hivernal… tant pis, il faudra que je revienne au printemps…

DSC_0509Chardonneret jaune

Furtivement, l’espace de quelques secondes, un nouveau visiteur arrive, achève sa course sur une tige, décolle et disparaît. Etonné de le voir ici, sous ces conditions. J’ai déjà eu la chance de le croiser aux Bahamas à la même période, sous un soleil radieux et une température beaucoup plus élevée, vous comprendrez donc ma surprise à le voir sous l’hiver new-yorkais : j’ai nommé le fantastique et contrasté Carouge à épaulettes !

DSC_0512Carouge à épaulettes

Au sol, alors que s’agitent toujours moineaux et bruants, un autre bruant fait son apparition, plus gros et au comportement différent, ce qui permet de le localiser assez facilement ! Je l’avais déjà croiser un peu plus tôt, autour du lac alors que les Geais bleus m’avaient surpris, voici le Bruant fauve. J’ai bien fait de suivre le pic et de rester ici ! Les observations sont aisées, les coches faciles et les photos relativement simples à prendre.

DSC_0519Bruant fauve

Il suffisait de le dire pour que tout se complique, l’oiseau, bien que familier si on en croit son nom, ne se montre pas des plus dociles. L’esprit farouche, il préfère rester en hauteur, à l’abri dans les branchages, obligeant l’ornitho qui souhaite l’observer à un numéro de contorsionniste, et plus encore, s’il souhaite le prendre en photo en voulant éviter au maximum le phénomène de contreplongée. Ca peut être un style mais dans la photo de passereau, ça n’a, à ma connaissance, jamais fait de superbes clichés. Familier peut-être, mais roselin c’est certain : voici le Roselin familier.

DSC_0525Roselin familier

Et puis, ça s’agite… mais pas là où on pourrait le penser… ce ne sont pas les oiseaux qui s’agitent mais bel et bien les ornithos… et lorsque les ornithos locaux s’agitent, c’est qu’on est en présence d’un oiseau inhabituel. Selon les dires d’un ornitho qui l’a identifié en une fraction de seconde, il n’est pas « rare », mais tout de même « uncommun ». L’oiseau est en train de faire son nid juste devant nous, assez mimétique, et nous, absorbés par le spectacle donné aux mangeoires, ne l’avions pas remarqué. Tout ce remue-ménage ne semble pas le déranger outre-mesure, peut-être profite-t-il pleinement de son quart d’heure de célébrité. Il nous gratifie de quelques sorties en dehors de son trou, puis va chercher de quoi assouplir sa couchette. Rien n’est trop  beau pour madame. L’heureux élu est un Troglodyte de Caroline.

DSC_0596Troglodyte de Caroline

Au moment où je m’apprête à quitter les lieux, mon bienfaiteur revient ! Je prends ça pour un nouveau signe, il faut que je reste un peu plus longtemps. Le Pic à ventre roux me confirme sur cette voie et vient se poser sur une branche… Raté ! Il décolle et se pose sur la mangeoire ! Je le garde en ligne de mire anticipant son départ, en priant le dieux des oiseaux pour qu’il se pose à proximité après son festin. Ma prière est exaucée, voila qu’il se lève de table. Quelques secondes plus tard, il est agrippé à un mince tronc juste en face de moi. Clic clac, c’est dans la boîte !

DSC_0618Pic à ventre roux

Maintenant que le pic est parti, que dois-je faire ? Je me dis que je vais rester encore quelques minutes, le temps d’espérer une nouvelle observation… mais j’ai déjà dans la tête la suite de mon avancée. Je compte gagner The Reservoir où Garrot albéole et Harle couronné sont potentiellement observables. Une sittelle me sort de mes pensées, se pose sur une branche au dessus d’une mangeoire… aussitôt chassée par… un autre pic… un Pic mineur ! Une observation que je n’attendais pas particulièrement mais que j’attendais pour clôturer le chapitre « The Ramble » !

DSC_0621Pic mineur

Je laisse derrière moi les sous-bois pourtant si riches, mais deux autres espèces me font rêver et pour avoir une opportunité de les observer je dois me rendre au prochain plan d’eau.

Publicités

12 réflexions sur “Central Park Safari : The Ramble (2/2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s