Central Park Safari : Introduction

On dit qu’il n’y a pas de hasard. On dit aussi qu’il fait parfois bien les choses. Je ne vais pas rentrer dans la polémique mais celui du calendrier a voulu que seulement neuf jours après mon retour des Falkland, je retraverse l’Atlantique ! Autrement dit, à peine ai-je eu le temps de me remettre d’un décalage horaire que j’allais le reprendre dans l’autre sens. Direction la Grosse Pomme ! Ma femme m’a offert, pour nos 10 ans, quelques jours à New-York pour assister à deux matchs de NBA !

Je suis comme un gosse. Je connais déjà cette ville. J’y suis déjà allé deux fois mais à chaque fois Central Park n’a été que rapidement, voire très rapidement survolé ! J’en profiterai donc pour explorer plus en profondeur le poumon de Manhattan ! Et puis de toute façon, je suis un peu obligé pour ma santé mentale… après quinze jours passés à l’écart du monde et parfois seul en pleine nature, me perdre dans une mégapole comme NYC peut faire devenir fou ! Il faut que je fasse les choses progressivement.

9 février 2017 : L’avion arrive enfin à JFK. Dehors, le temps est à la neige… à la tempête de neige ! Nous apprendrons que plus de 2000 avions ont été annulés, que d’autres ont été déviés sur Washington… nous avons eu de la chance ! D’autant que le vol que nous avons failli réserver avant de nous raviser pour une question de durée d’escale, a été annulé ! Une heure après avoir atterri, nous avons enfin droit de fouler le sol de l’aéroport. Il fait froid, New York est blanc, c’est beau… mais je me demande quel genre d’oiseaux peut se laisser observer sous de telles conditions climatiques !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

10 février 2017 : Le décalage horaire est plus fort que moi, réveil à 5h30 ! Je me prépare, prends mon temps et puis finalement, nous sortons ! Il fait froid, mais le plus gros de la tempête est passée. Nous sommes en avance sur les magasins, en attendant que le NBA Store ouvre, je propose une petite virée vers Central Park. Je fais quelques coches : Bruant à gorge blanche, Geai bleu, Pic à ventre roux, Mésange bicolore… je n’y passe pas autant de temps que j’aimerai, mes réglages sont mauvais… aucune photo n’est exploitable mais c’est décidé, demain, j’y retourne et seul !

DSC_0422

Bruant à gorge blanche

Les magasins ouvrent les uns après les autres, et je vois à coté du NBA Store une librairie… mon vice… j’aime avoir un guide ornithologique des endroits que je visite, et si dans certains coins il est difficile voire impossible de se procurer un tel bouquin (comme c’est le cas pour ma probable future destination), il n’en est rien à New-York où tout une rangée d’étagère est dédiée au birdwatching ! Le plus dur est de choisir celui qui fera notre bonheur ! J’ai choisi le plus classe ! Celui que j’ai remarqué en premier dans le rayon ! Il faut toujours se fier à sa première impression !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le reste de la journée sera vadrouille dans la ville et retour à l’hôtel où nous en serons plus quant à l’organisation de la fin de journée et du match New-York Knicks-Denver Nuggets ! Et demain… demain, je pars en expédition !

Publicités

27 réflexions sur “Central Park Safari : Introduction

  1. Génial cette surprise. A peine le temps de recharger les batteries et c’est reparti.
    Moi, je t’admire. Non pas d’affronter la solitude des Fakland et de dormir dans une tente, non pas du tout, mais d’affronter la foule, le monde urbain de New York 😉
    Merci à ta femme pour la possibilité de découvrir central park à travers ton regard.
    Je passerai une prochaine fois pour la suite, le travail m’attend.

    Aimé par 1 personne

    • Je t’avoue que j’avais quand même une appréhension. Passer de personne à des des milliers en quelques jours… mais ça s’est bien passé ! Tant mieux ! Je ne suis pas devenu fou… enfin pas plus que ce que j’étais avant ! 🙂

      J'aime

  2. A peine eu le temps de voir les merveilleuses images des Malouines, d’attraper des koalas que déjà il y a plein de nouveaux oiseaux par ici ! J’ai fait pareil à Central Park l’année dernière, cherché les oiseaux !
    Et je me reconnais tellement dans « j’aime avoir un guide ornithologique des endroits que je visite », je fais pareil !

    Aimé par 1 personne

  3. Bon, ben voilà 15 articles de retard tout de même, ça pique un peu…Mais bon, mieux vaut tard…comme on dit…
    Sur ce coup-là, je ne m’y attendais pas 🙂 Te connaissant, tu vas bien réussir à nous dégoter de belles coches malgré le lieu & la météo non ? Je croise les doigts en tout cas, le bgb je le trouve superbe en tout cas moi !
    Seb

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s